Partagez l’article

Ce qu'il faut savoir avant de se lancer dans le crowdfunding

Le financement participatif, ou crowdfunding, est un moyen d'investissement de plus en plus populaire auprès des particuliers. Cependant, avant de se lancer, il est important de comprendre les enjeux et les risques liés à ce type d'investissement.
 

Tout d'abord, il convient de distinguer les différentes formes de crowdfunding. Le crowdequity consiste à prendre une participation au capital d'une entreprise, tandis que le crowdlending est un prêt accordé à une entreprise avec un remboursement progressif et des intérêts réguliers. Le crowdfunding est un terme générique qui englobe ces deux formes d'investissement.
 

Les domaines à financer grâce au crowdfunding sont variés. Le commerce et les services représentent 19% des levées de fonds, l'environnement 8%, et le crowdfunding immobilier est le domaine le plus dynamique avec une part de 46%. Il est donc possible de financer des projets dans de nombreux secteurs de l'économie.
 

La fiabilité des plateformes de crowdfunding est un élément important à prendre en compte. Pour opérer, les plateformes de crowdequity et de crowdlending doivent obligatoirement détenir l'agrément de Conseiller en Investissement Participatif (CIP) délivré par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF), ou le statut d'Intermédiaire en Financement Participatif (IFP) délivré par l'Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance (ORIAS), ou encore le statut de Prestataire de Services d'Investissement (PSI) accordé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR). Il est donc possible de vérifier la fiabilité d'une plateforme en s'assurant qu'elle est immatriculée auprès de l'ORIAS.
 

Cependant, le crowdfunding comporte des risques. Si vous prêtez de l'argent à une entreprise, celle-ci peut rencontrer des difficultés et ne pas être en mesure de vous rembourser. De même, la prise de participation au capital d'une entreprise peut conduire à une perte partielle ou totale de votre investissement. Il est donc important de bien réfléchir avant de se lancer dans le crowdfunding et de diversifier ses investissements pour réduire les risques.
 


 


Sur le même sujet…

Le gouvernement renonce à l'augmentation du prix de l'électricité prévue au 1er août 2024
Le marché immobilier parisien toujours dominé par les Américains